infirmier m?tier

Version Imprimable

DEFINITION

COORDONNER ET DISPENSER DES SOINS DE QUALITE

Quelles sont les principales activités ?

L’infirmier est chargé de l’élaboration et de la mise en oeuvre du projet de soins du patient. Dans cette perspective, il réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade.

Il surveille l’état de santé des patients et coordonne les soins pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie.

Il agit, soit à son initiative, soit selon les prescriptions du médecin : préparation et distribution de médicaments, pansements, prélèvements, prise de tension, injections, accompagnement des visites du médecin…

Il participe à la rédaction et la mise à jour du dossier du malade, ainsi qu’à l’information et à l’accompagnement du patient et de son entourage.

Il encadre une équipe d’aides-soignants et travaille en étroite relation avec le corps médical.

Il transmet par écrit ou par oral les informations relatives aux patients pour garantir le suivi des malades dans les meilleures conditions.

L’infirmier peut être amené à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés.

Plusieurs spécialisations permettent à l’infirmier d’évoluer dans sa profession et de découvrir d’autres missions, notamment au sein des hôpitaux : infirmier-anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, puéricultrice…

Après quelques années de pratique et une formation de cadre de santé, il peut évoluer vers des fonctions d’encadrement de service ou de formateur en institut de formation.

Après 4 ans passés en milieu hospitalier, l’infirmier peut également exercer dans le secteur libéral.

Enfin, un infirmier peut être salarié dans des établissements extra-hospitaliers, des entreprises ou des associations humanitaires.

Pour quelle rémunération ?

Le traitement net mensuel d’un infirmier de classe normale dans la fonction publique hospitalière est de 1 509 € en début de carrière et 2 209 € en fin de carrière, primes et indemnités permanentes comprises.

Quelles sont les compétences et qualités nécessaires ?

L’infirmier évalue l’état de santé et le degré d’autonomie de la personne et réalise les soins infirmiers et les traitements adaptés.

Il travaille en équipe et organise le travail des aides-soignants sous sa responsabilité. Il doit être en mesure de créer une relation de confiance avec le patient et son entourage.

Quelle est la formation à suivre ?

Pour accéder à la profession d’infirmier, il faut obtenir le diplôme d’Etat d’infirmier.

Il se prépare en trois ans dans un institut de formation en soins infirmiers (IFSI).

Pour s’inscrire au concours, le baccalauréat est nécessaire.

Parole de Pro : Céline, Infirmière :

« Quand on choisit d’être infirmier, c’est parce qu’on a envie d’aider et de soigner les gens.

Il faut aimer les contacts et savoir prendre le temps d’écouter les patients.

Dans mon service, nous accueillons en hôpital de semaine, des patients qui viennent effectuer un bilan endocrinien. Nous accueillons aussi des patients hospitalisés en urgence.

Notre rôle est multiple : nous devons tout d’abord les accueillir et les installer, leur expliquer le déroulement de leur séjour et répondre à leurs questions. Puis nous réalisons des prélèvements en vue des examens (bilan sanguin, analyse d’urine, pose de cathéters…) ou nous les préparons à d’autres examens (radiologiques, etc). Nous participons aussi aux visites avec le médecin.

Au moment de leur sortie, nous devons prévoir la suite de leur prise en charge. Notre fonction pédagogique est importante ; par exemple avec des patients diabétiques, nous leur expliquons comment effectuer leur glycémie sur le doigt et leur injection d’insuline.

Nous sommes parfois face à des maladies très complexes, ce qui nous demande une certaine connaissance : c’est intéressant !

Nous travaillons en équipe avec le corps médical, les autres infirmiers et les aides-soignants que nous supervisons. »

SPÉCIFICITÉS DANS LE MÉTIER

Psychiatrie, hygiène, stomathérapie, clinique

ACTIVITÉS PRINCIPALES

- Recueil des données cliniques, des besoins et des attentes de la personne et de son entourage
- Établissement du projet de soins et de la planification des activités infirmières pour le patient
- Réalisation, contrôle des soins infirmiers et accompagnement de la personne et de son entourage
- Surveillance de l’évolution de l’état de santé des patients
- Assistance technique lors de soins réalisés par le médecin
- Information et éducation de la personne et de son entourage
- Rédaction et mise à jour du dossier du patient
- Accueil et encadrement pédagogique des étudiants, des stagiaires et des personnels placés sous sa responsabilité

- Coordination et organisation des activités et des soins concernant un patient ou un groupe de patients pendant l’hospitalisation et lors de sa sortie
- Réalisation d’études et de travaux de recherche et veille professionnelle
- Gestion et contrôle des produits, des matériels et des dispositifs médicaux
- Mise en oeuvre des procédures d’élimination des déchets

RELATIONS PROFESSIONNELLES LES PLUS FRÉQUENTES

- Médecins pour le suivi des patients
- Services prestataires dans l’institution pour assurer le fonctionnement des unités de soins
- Ambulanciers pour les transferts de patients
- Institutions de soins de suite, de rééducation, et les infirmières à domicile pour la continuité de la prise en charge à l’extérieur de l’institution
- Services sociaux pour transferts et sorties des patients
- Institut de formation pour l’encadrement des stagiaires

SAVOIR-FAIRE REQUIS

- Évaluer l’état de santé et le degré d’autonomie de la personne
- Effectuer et formaliser le diagnostic infirmier et décider de la réalisation des soins relevant de son initiative
- Réaliser les soins infirmiers et les activités thérapeutiques adaptés aux situations en respectant les protocoles d’hygiène et les règles de bonnes pratiques
- Identifier les situations d’urgence ou de crise et y faire face par des actions adaptées
- Créer une relation de confiance avec le patient et son entourage
- Planifier et organiser son temps et celui de ses collaborateurs dans le cadre du travail d’équipe
- Évaluer la qualité des pratiques et les résultats des soins infirmiers
- Élaborer et utiliser des protocoles de soins concernant le rôle infirmier
- Travailler en équipe interprofessionnelle
- Analyser, synthétiser des informations permettant la prise en charge de la personne soignée et la continuité des soins
- Conduire des entretiens d’aide
- Éduquer, conseiller le patient et l’entourage en vue d’une démarche d’autonomisation

CONDITIONS PARTICULIÈRES D’EXERCICE DU MÉTIER

Rythme jour et nuit, travail week-end et jours fériés

PRÉREQUIS INDISPENSABLES POUR L’EXERCER

Diplôme d’État infirmier

PASSERELLES ET ÉVOLUTIONS PROFESSIONNELLES VERS D’AUTRES MÉTIERS

Passerelles courtes : - Cadre de santé d’unité de soins et d’activités paramédicales 
                                 - Cadre de santé formateur en soins et activités paramédicales
                                 - Responsable hygiène

Passerelles longues : - Cadre de santé de secteur de soins et d'activités paramédicales  
                                - Métiers des soins et des activités paramédicales

TENDANCES D'EVOLUTION DU METIER
Les facteurs clés à moyen terme Conséquences majeures sur l'évolution des activités et des compétences
Développement des réseaux de soins  Renforcement du partenariat avec les autres intervenants dans la prise en charge du patient, communication des actes mis en place pendant l'hospitalisation du patient
Développement de l'utilisation des outils informatique  Renforcement des connaissances en bureautique et sur les logiciels dédiés
Evaluation des pratiques professionnelles et développement des démarches qualité et de sécurité sanitaire

 Développement des protocoles de recherche technique et paraclinique

Renforcement des connaissances en méthodologies et normes de qualité dans ce domaine

Evolution des professions parmédicales dans le cadre des transferts d'activités et de compétences  Redéfinition des missions, des procédures de prise en charge et des responsabilités entre les médecins et entre les paramédicaux
Judiciarisation des actes de santé nécessitant la mise place d'une traçabilité de toutes les étapes de la prise en charge du patient  Renforcement des protocoles, des procédures de contrôle et de traçabilité des actes, d'où une utilisation plus intense et plus qualifiée en informatique dédiée
Augmentation des pathologies chroniques et des soins de longue durée  Développement des activités et des compétences en accompagnement et en clinique infirmière
Renforcement de la lutte contre les infections nosocomiales  Développement des compétences en hygiène hospitalière
 
Suivant >
Se connecter